Horaires des Sorties

Mardi départ de Canet

Jeudi départ du Pouget

Dimanche départ de Paulhan

(Salle des Fêtes)

ou du lieu de la Rando.

 Janvier, Février et Novembre, Décembre

Départ à 8h30

Mars, Avril et Septembre, Octobre

Départ à 8h00

Mai, Juin, Juillet et Août

Départ à 7h30



Pour notre 2ème sortie à la journée, jeudi 23 juillet, 11 cyclos au départ de Canet dont notre présidente.Direction Cartels, Lodève où une pause-café s’impose. Hélène nous laissera et refera le même trajet en retour. Pour nous, direction le col du Perthus, chacun à son rythme. Au sommet Gilles et Lucien rentrerons par le col de la Baraque, quant aux 8 autres nous suivons la signalisation Roqueredonde. Petite descente vers Le Clapier où nous trouvons une route agréable qui monte, peu de voitures dans l’arrière-pays. La chaleur commence à se faire sentir et les cigales s’en donnent à cœur joie. Montpaon, est là, mauvaise direction, le GPS de notre pésident tourne en rond et nous dit ‘’hors parcours’’ vite nous sortons la carte Michelin pour retrouver la route en passant par Fondamente, Cornus, Lézade et enfin le plateau pour rejoindre la Couvertoirade et le restaurant la Tour Valette. Le tonnerre commence à gronder, nous avalons vite fait notre assiette, une personne réclame le dessert mais point, café et nous enfourchons nos vélos puis filons à vive allure vers la Vacquerie, Arboras enfin Gignac où l’estaminet ‘’Chez Pascal’’ était ouvert. Une petite collation et retour au Pouget. Un grand bravo à notre président pour avoir participé à la randonnée et faire ses premiers 145km depuis son opération. Même avec sa roue magique dite ‘’Vélo Solex’’.


Enfin mon périple Strasbourg-Villeveyrac se termine aujourd’hui. Départ 7h30 avec un beau ciel bleu et la montée de Millau se fait sans grande difficulté dû peut être au repos de la nuit. Pas grand monde sur la route, le plateau du Larzac se fera à bonne allure et voici le Caylar où la traversée était gênée par la foire à la brocante. St Pierre de la Fages où ma collaboratrice m’attendait pour le ravito mais trop de bonne heure une barre me suffira, juste remplir les bidons direction Villeveyrac où la température était de 36°dans la montée de Cantagal. Midi trente arrivée à la maison, tout est terminé. Maintenant les habitudes du mardi, jeudi seront partagées avec le CCPAULHANAIS. Un grand merci à Françoise encore une fois.

8éme jour, la fatigue commence à se ressentir. J'enfourche le vélo vers 8 heures c’est la première fois que je mets le coupe-vent pour démarrer, petite fraicheur du matin. Je roule sur une belle route au milieu des sapins, ensuite je rejoints un chemin goudronné pas plus large d’une voiture, monte et descend à travers les montagnes quel coup d’œil et voici Chirac. Je circule sur l’ancienne route nationale dans la tranquillité tout en suivant le Lot. Enfin Banassac je ne rigole plus, sur 8kms un passage à 14% et ensuite nouveau faux plat sur 10 kilomètres et voilà enfin le lieu Le Massegros jolie petit village lozérien pour le ravito. La route remonte et très belle joie une descente dangereuse pour rejoindre le village Boyne. Je roule vers Millau un peu fatigué, le fessier blessé. Demain dernier jour.

Aujourd’hui voici la 7éme journée qui sera certainement dure. Dès le départ je sillonne pendant une quinzaine de kilomètres la route de la vallée de l’Alagnon bien ombragée et tout à coup le château de Torsiac magnifique devant moi. Ensuite fini la rigolade, petite grimpette dont la route suit l’autoroute la Méditerranéenne et au bout 1120m d’altitude et puis la plongée sur St Flour. En route vers le viaduc de Garabit où les trois beaux hôtels sont fermés à cause de l’autoroute. Grosse côte avec de gros pourcentage et voici Faverolles lieu de la salade composée. Petit arrêt 20minutes et voilà à nouveau grimpette 1095m interminable et faux plat avec un petit vent qui fait tourner les éoliennes. Bonne descente vers St Chely d’Apcher et montée à Aumont Aubrac. Comme d’hab la bière traditionnelle. Peut-être Garmin foutu.

6éme journée avec toujours un beau temps. Une étape languissante cause de petites routes afin d’éviter les villes comme Clermont Ferrand, Issoire. Pas grand à dire toujours blés maïs et tournesols pour changer. Des moissonneuses sur les routes voilà les engins, enquiquinaient la circulation, ce n’est pas les tracteurs des vignerons. Je mâcherai la salade habituelle à St Avoine petit repos de 30 minutes et je mis le vélo entre les jambes pour terminer l’étape. Pas trop difficile mais par contre 38°6 a Le Breuil sur Couze et 6 bidons dans le gossier. Demain ce n’est pas la même légèrement plus corsé avec 1600 mètres de dénivelé.

Par un excellent temps je pars de Montceau les mines à 8h 15, tout en longeant le canal du centre jusqu’à Paray-le –Monial. De nombreux pêcheurs taquinent le Gougeon, ensuite une piste cyclable ombragée ancienne voie ferrée pour rejoindre la Loire mais pas pour longtemps. Direction Avilly de nombreuses vaches ruminent dans les champs et en passant je leur dis “ne vous engraissez pas trop vite si vous voulez vivre longtemps “ mais pas de réponse. Le lieu de rendez-vous se trouve à Bert mais pas de voiture alors des vas et vient et au bout de 30 minutes la voiture et surprise rien à manger alors j'ingurgite 2 barres de céréales et hop, une petite côte de 4kms a 4%. Lapalisse en vue et quelques kms plus tard une pente avec 12% au maxi dur dur surtout la température avoisine les 31°5. Enfin Vichy. Un vieux dicton St Martinois, lorsqu'on suce des pastilles de Vichy tout va, même au lit !!!!!!

 

4éme jour en solo, pour ne pas changer toujours du beau temps. Le Jura terminé me voici dans la Bresse, région des ventres jaunes. Je vois que le moissonnage du blé est bien avancé ou fini par endroit, le maïs est bien vert grâce aux rampes d’arrosage, quelques bâtiments où sont logés les poulets de Bresse. St Marcel ensuite Chalon sur Saône, j’aperçois le fleuve pas trop longtemps dû à une piste cyclable pour VTT, je suis sorti de ce merdier en escaladant une rampe d’escalier et là hors parcours, des travaux d’un pont fermé pour 4 semaines. Mais Nanar a une boussole dans la tête et rejoins son Ministre au lieu de rendez-vous Buxy. Arrêt juste pour manger une très bonne salade composée et hop voici la Bourgogne et ses vignes. Le circuit un peu plus dur et vallonné, pour arriver au lieu prévu afin de se reposer pour une nuit réparatrice. Comme d’hab une bonne bibine me fait du bien à l’arrivée.

 

Pour la 3éme journée départ sous un petit crachin mais rien de grave. Je prends la direction de Baume les Dames pour rejoindre une petite route que je rate et vite demi-tour et surprise c’était rue des pipes quelle surprise j’avais déjà un petit sourire en coin mais non rien alors je continue mon chemin. J’aperçois une branche du Doubs,  le  Cusancin, le canal du Rhône au Rhin et le grand fleuve que la piste cyclable le suit tout le long. Je traverse Besançon où la piste passe sous un tunnel au moins de 100 mètres aménagée pour les cyclos. Belle région, la végétation est bien verte, notre ami Pascal ne peut pas dire le contraire. St Vit, et enfin Ranchot pour l’arrêt midi. 30 minutes de repos et je continue mon chemin jusqu’à Dole. Ne perdont pas les bonnes habitudes une mousse pour me rafraichir à l’arrivée.

 

2éme étape : Départ vers 8h15 de St Louis pour 145kms où plus, avec le ciel nuageux mais idéal.  Je traverse une forêt interdite aux voitures et autres sauf aux vélos, parfois une intersection une route pour les véhicules à moteur. Je longe le canal Rhône au Rhin sur EuroVélo6 un certain kilométrage, c’était extra, beaucoup de monde avec leurs enfants qui pratiquent du roller, trottinette et petit vélo à l’entrée des villages, quoi un peu de bordel. Je traverse le village ST BERNARD que du monde aux fenêtres pour m’applaudir. Mon contremaitre me fait signe à Dampierre sur le Doubs pour l’heure du casse-croûte. Les 30 derniers kms étaient plus durs avec des raidars pas long mais 8%, peut être que j’en avais assez. Une bonne Leffe à l’arrivée me fera du bien. 

 

Départ à 6H30 en voiture pour Strasbourg, pour une petite sortie en vélo de 1100 kms. Depuis 2 jours les voisins fêtent les 18 ans de leurs filles, sono jusqu’à la clarté du jour bien avancée mais en grand diplomate la famille Vieules n’a rien dit. Aujourd’hui 10kms d'échauffement et 127kms de parcours réel, un circuit monotone avec de grande ligne droite interminable, pas un village à traverser pour remplir les bidons et même pas une maison au bord de la route. Une journée à oublier car il n’y a eu rien à voir, si, la centrale qui vient d’être mise à l’arrêt définitif et un parking de voitures neuves du côté de Marckolsheim  a perte de vue.

 

 Départ du Pouget à 8h et surprise voici la visite de notre président qui allait tailler, il va finir par mourir dans ses vignes. 9 cyclos prennent la direction d’Aumelas avec un temps humide et brouillard. Bel-Air, Grabels, Montferrier où notre ami Bernard Boïs nous offre café et croissants. Le groupe se sépare en 2 dont 4 prennent la route des Matelles, la source du Lez, Fontanes et Corconne, territoire du Gard où un déjeuner sera servi vite et bien pour reprendre nos vélos à 12h. Nous rentrons à nouveau dans l’Hérault pour passer dans le village natal d’André Claret, Verrières, St Martin de Londres où un arrêt obligatoire pour remplir les bidons au griffe et enfin le Pouget pour certain et Cabrières pour les autres. Bonne journée de bicyclette en attendant la prochaine.

 



Photos des Points Café de janvier - février 2020

 Le Fil d' Actualités