Horaires des Sorties

Mardi départ de Canet

Jeudi départ du Pouget

Dimanche départ de Paulhan

(Salle des Fêtes)

ou du lieu de la Rando.

 Janvier, Février et Novembre, Décembre

Départ à 8h30

Mars, Avril et Septembre, Octobre

Départ à 8h00

Mai, Juin, Juillet et Août

Départ à 7h30



En raison des règles sanitaires liées à l’épidémie de Covid 19, les réunions avec les adhérents sont annulées jusqu’à

nouvel ordre. Les dernières décisions prises avec les membres du Bureau sont consultables sur le site du Club

sous l’onglet « Compte rendus réunions ».

L’Assemblée Générale prévue le Vendredi 18 Décembre 2020 est reportée à une date ultérieure. 



Bernard notre Moulineur est reparti seul pour une randonnée de 10 jours sur la route Napoléon. Voilà son compte rendu :

Lundi 31 Mai : 1er étape Villeveyrac-Tarascon

Départ vers 9 heures avec du beau temps pour relier Tarascon pour ma première étape. Pratiquement pas de dénivelé, mais surprise crevaison juste avant le départ sûrement de dimanche. Je passe entre les gouttes à Palavas car il y a des flaques d’eau sur la piste cyclable. Carnon, le petit travers, la grande motte où je rejoints la Viarhôna jusqu’à Aigues Morte. Beaucoup de travaux mais je retrouve la route, Saint Gilles, Bellegarde pour un arrêt chez ma nièce. Reprise pour finir les 30 kms avec un petit vent de face  mais rien de gênant. Petite douche et une bonne bibine pour me récompenser de cette balade.



Mardi 1 juin : Tarascon – Saint Michel l’Observatoire

Départ vers 8h 45 route barrée cause marché sur la place de Tarascon et le GPS ne savait pas où il était mais enfin la route retrouvée je poursuis jusqu’à Saint Etienne de Crès où à nouveau de gros travaux, obligé de faire passer mon vélo par une terrasse de café avec l’aide d’une personne qui a éteint le GPS. Reprise du parcours où les ¾ du circuit se font sur des anciennes voies ferrées. Toujours ce vent depuis le début de la journée mais on n’a rien sans rien. La fin était un peu pénible mais la bière fut la bienvenue.

 



Mercredi 2 Juin : 3éme Etape Saint Michel l’Observatoire / Rians

Pluie ce matin, mais dans ma tête partira, partira pas, avec un peu de courage je décide d’enfourcher mon vélo, mon ange gardien me dit de faire doucement sur la chaussée humide. Vélo route et piste cyclable est mon quotidien mais parfois elles sont carrément défoncées comme aujourd’hui par chance pas de crevaison. Forcalquier, Manosque sur mon trajet pas le temps de visiter, la pluie vient de s’arrêter. Sur une piste un magnifique pont de bois me fait traverser une rivière. A Vinon sur Verdon je longe la Durance et je rejoins Jouques pour un déjeuner gastro sur le bord d’un parapet. Une quinzaine de kms après voici l’arrivée à la chambre d’hôte. Même pas une bibine, juste un jus d’orange sans sucre.



Jeudi 3 juin 4éme Etape Rians / Callas

Départ vers 8h45 soleil radieux ce matin. Je prends la départementale D561 pendant 20kms avec un super macadam. Pas trop de véhicules quant au paysage rien de rare à voir, vignes et champs, beaucoup d’arrachage de blé pour planter des lavandes, bonjour les primes. Changement de direction, je roule sur une petite route ombragée avant de prendre encore une ancienne voie ferrée. Nombreux cyclos sur le trajet. J’arrive à Lorgues ‘’sans clavier’ ’pour le casse-croute. Là commence les petites côtes, et voici Draguignan. ça grimpe de plus en plus et les prochains jours vont être durs. Petit ennui de dérailleur à l’arrivée, dépanné par un cyclo allemand. Demain la journée sera dure 1500 de dénivelé, cela promet des parcours sévères à venir.

 



Le vendredi 4 juin : Callas / St Vallier sur Theys

Toujours le départ à la même heure avec un soleil rayonnant. D’entrée une côte de 10 kms pour me faire descendre le petit déjeuner avec un faux plat en prolongement usant. Ensuite le bonheur, la descente. Toujours des pistes cyclables et parfois c’est la surprise, un cul de sac et uneroute non goudronnée en plus en descente, une galère des cailloux, des cailloux je viens de faire du VTT pendant 3kms, ensuite route barrée. Demi-tour pour reprendre la direction de Mandelieu, Cannes, beaucoup de voitures c’est vrai que le Week-end commence. Mougins, Grasse et feux rouge tous les cent mètres, la misère. Le dénivelé devient de plus en plus dur, jusqu’à 9% sur une montée environ de 12 kms, les jambes n’en veulent plus, sûrement la monotonie de cette journée qui me semble longue. Voilà la descente de l’arrivée.

 


Le Samedi 5 juin

6éme Etape : Saint Vallier/ Digne les Bains

Aujourd’hui journée des cols. Dès le départ le Col de Faye sur 6kms, cela réchauffe son homme 6 à 8% alt 984m, faut dire un vrai temps à faire du vélo. Magnifique descente, ensuite vient le Col de Valferrière 6 à 8% alt 1169m. Je roule sur une crête ombragée dont j’aperçois un petit col non répertorié et de suite après le Col de Luens 4 à 6% alt 1054m, ces cols ne sont pas trop longs. Belle route, nombreuses motos, très peu de voitures. A la fin de la descente je traverse Castellane où il y a beaucoup de monde sûrement à cause du grand marché et là je grimpe le Col des Lèques sur 10 kms 7 à 9% alt 1146m où en haut le ravito est prêt à être avalé avec une mousse. La chaleur commence à se faire sentir. Je déboule en direction de Digne en pensant que cela sera facile mais dans la plaine vent de face et enfin le dernier Col de l’Orme 5 à 7% alt 734m pour finir en roue libre, que ça fait du bien !... Très peu de cyclos sur cette journée, en tout 4. Bonnes jambes aujourd’hui et pas de feu tricolore comme hier, faut dire que je n’ai pas traversé de grandes villes.

Le Dimanche 6 juin 7ème Etape : Bride les Bains / Gap

Départ ce matin un peu plus tard que d’habitude, pas beaucoup de kms un dimanche normal comme quand je roule avec le club. Journée à oublier circuit vraiment pas intéressant que dire c’est la route Napoléon. Entre la Bléone, Le Canal EDF, la Durance et la route qui suit l’autoroute j’en avais un peu marre, très peu de dénivelé par rapport aux jours précédents. Toujours ce petit vent de face dans la vallée qui me ralentit. Demain dernier jour avec de la ‘’colline’’, les jambes vont piquer je crois, mais ensuite journée de repos pour finir ce que j’avais prévu ce mois-ci.  Le plus dur restera à faire mercredi.

 


Le Lundi 7 juin 8ème Etape : Gap / Grenoble

Pour la dernière étape départ à la même heure en attaquant d’entrée le col de Bayard, grimpette de 8kms alt 1246m, 4 à 13% obligé de m’arrêter le petit déjeuner faisait des siennes. Petit vent encore mais la fraicheur se fait ressentir, obligé de garder le coupe-vent. Belle descente suivie d’un faux plat descendant. Ensuite une rampe dite Chauffayer 7kms entre 3 et 13%. Une côte la Leg Burner 1,5kms de 6 à12%, vient ensuite la Côte du Port Haut 4kms 4 à 10%. La journée est dure. Je prends un sens interdit à cause de travaux sur une voie, je suis mon capitaine de route dit le GPS. La Mure où pendant 13kms un faux plat montant, vent de face et récompense descente de Laffrey a 13%. Reste 15 kms tranquille pour rentrer, la traversée de Grenoble n’est pas simple mais pistes cyclables de partout. Aujourd’hui repos, après demain sera une autre journée.

 

 Le Fil d' Actualités