Horaires des Sorties

Mardi départ de Canet

Jeudi départ du Pouget

Dimanche départ de Paulhan

(Salle des Fêtes)

ou du lieu de la Rando.

 Janvier, Février et Novembre, Décembre

Départ à 8h30

Mars, Avril et Septembre, Octobre

Départ à 8h00

Mai, Juin, Juillet et Août

Départ à 7h30



En raison des règles sanitaires liées à l’épidémie de Covid 19, les réunions avec les adhérents sont annulées jusqu’à

nouvel ordre. Les dernières décisions prises avec les membres du Bureau sont consultables sur le site du Club en première page, ou sous l’onglet « Compte rendus réunions ». L’Assemblée Générale prévue le Vendredi 18 Décembre 2020 est reportée à une date ultérieure. 


Ce n'est pas le Corona mais il a bien chopé le virus de la rando en solitaire notre Bernard V. Voilà son récit:

Pornic Le 3 septembre,

Nous voilà arrivés depuis 2 jours chez nos amis à Pornic. Départ ce matin jeudi vers 9 heures 45 direction les Herbiers. Le temps est splendide, petite brise mais rien de méchant. Je roule pratiquement sur de petites routes sans trop de voitures, mais la région a encore beaucoup d’estivants. Que des champs le long du trajet, la moisson n’est pas encore achevée, gros tracteurs, grosses bennes avec qui je partage la route avec pas mal de débris. Je traverse quelques villages, vu les églises, de beaux monuments dont certains sont en restauration prouvent que la région de la Vendée est catho. Les 30 derniers kilomètres la route est vallonnée mais facile. Rien à dire de plus de cette journée.

Vendredi toute la journée au puy du fou ainsi que le soir après souper pour apprécier la beauté du spectacle

 

Le 5 septembre Les Herbiers / Fontpatour

Ce matin un petit vent, obligé de mettre le coupe vent pour le départ vers 10 heures. Ennui de GPS mais je pars quand même. Rien à dire de cette journée mis à part toujours des champs de blé, d’orge, maïs et tournesol. Pour la première fois j’aperçois un troupeau de vaches dans un pré, le premier depuis le départ, faut dire que je circule vraiment sur de petites routes. Voilà, les 95kms se sont faits sans trop de difficulté avec peu de dénivelle 600 mètres. Demain sera une autre journée, espérons.

Le 6 septembre Fontpatour/La Marvinière

Départ vers 9 heures avec un peu de fraicheur, toujours le parcours tristounet la même chose qu’hier. A Saint Savinien je longe la Charente jusqu’à Saintes où je croise de nombreux groupes de cyclos, traversée facile de la ville, surtout sans trop de voitures. Françoise m’attend au village appelé Jazennes pour le casse-croute traditionnel et un arrêt de 15 minutes, cela n’est pas bon pour certaine personne. A Breteuil il y a une nécropole Allemande de la guerre 39/45 pas le temps de la visiter. Enfin voilà des vignes, le paysage commence à changer. Toujours de petites routes en montagne russe pour les 20 derniers kilomètres. J’aperçois le gîte et surprise je crève en arrivant. Demain je changerai de roue pour repartir.

 

Le 7 Septembre,

Ce matin départ vers 9h30 de la Marvinière une chambre d’hôte au milieu de 4 hectares de bois, commune de St Palais ‘’Charente’’ d’un côté et de l’autre commune de St Bonnet ‘’Gironde’’, pour une petite promenade. De grandes lignes droites à perte de vue pour arriver à Blaye où la visite de la citadelle de Vauban s’impose. Nous l’avions déjà visité lors de la Vélodyssée, nous avions pris le bac pour la traversée de la Gironde qui relie Blaye à Lamarque, cela permet un gain de temps. Je roule au milieu des vignes Côtes de Bourg, Côtes de Blaye, de nombreux châteaux et domaines. Voici le passage du pont de Cubzac qui surplombe la Dordogne, beaucoup de voitures pour arriver sur le pont de Jacques Chaban Delmas à Bordeaux, un vrai fourbi c’est 13h et l’approche de Mérignac c’est idem. Voila la journée est finie, un bon demi pour m’enlever ce stress à cause de ces chauffeurs barjots. J’ai eu le frisson de la mort une paire de fois.

 

 

Le 8 Septembre Bordeaux / Casteljaloux,

Pour cette 5éme journée le ciel est au beau mais toujours la fraicheur matinale. La traversée de Mérignac est facile avec ses pistes cyclables mais dangereuses dans les ronds-points. Aujourd’hui la route des vins de Bordeaux, les Graves, les Sauternes, quelques machines font des vas et viens dans les rangées, de tous petits villages mais les coffres forts doivent être pleins vu les domaines. Les tournesols refont leur apparition. Je traverse le parc naturel régional des Landes de Gascogne et encore de grandes lignes droites, pas facile aujourd’hui avec un vent pas trop fort mais qui fait mal aux jambes à la longue. Je rentre dans le département du Lot et Garonne. Je prends la nationale, car la route secondaire que je devais prendre est barrée et 15 kms plus tard j’arrive à destination.

 

 

 

Le 9 Septembre Lac de Casteljaloux / Garlin

Après une nuit vraiment calme au lac de Casteljaloux, ville thermale, départ vers 8h après avoir eu des ennuis intestinaux je pense que la journée sera dure. Je roule sur une route droite, interminable, bordée de chaque côté de résineux. Ensuite je prends une route forestière sur 40kms, agréable sans trop de voitures. Pas beaucoup de photos sur ce trajet, que des petits hameaux mais avec des églises qui ne ressemblent pas du tout aux nôtres. Voici le village Le Houga où le ravito est toujours présent. Le repos est plus long que d’habitude car le gite n’ouvre qu’à 15h. Il me reste une trentaine à faire mais assez pénible. Gardin est devant moi, je termine le parcours par une côte. Un bon houblon me désaltèrera en attendant l’ouverture du gite.

 

 

 

 

Le 10 Septembre Garlin / Argelès-Gazost

Avec un temps maussade et quelques gouttes de pluie je pars pour une dure journée. Je suis la direction Sedzére, Luquet, Pontacq sur des routes vallonées et partout des céréales pour ne pas changer. Bénéjacq, Asson pour le ravito plus tôt que d’habitude pour affronter le plus dur. Jolie petite route qui mène à Versailles, Arthez d’Asson, La Herrére, Ferriéres et Arbeost pour rejoindre le pied du col du Soulor avec une chaleur pas possible. Pendant les 6 premiers kilomètres tout va bien et voici les crampes qui me font des misères, je suis obligé de stopper et d’attendre que ça passe. Au bout de 30’ je décide de repartir doucement mais dans la douleur au milieu des vaches, des moutons et même des gorets. Voilà le sommet, descente rapide avec prudence et 20 bornes après Argeles Gazost. Un bon demi me fera du bien mais je pense que j’ai mon compte.

 

 

 

Le 11 Septembre Argelès-Gazost / Le Pont d’Espagne

Ce matin levé plus tard que d’habitude car très peu de kilomètres. Départ vers 9 h30 excellent temps, je prends la direction de Pierrefitte Nestalas pendant 6km ensuite je tourne à droite et là je commence la montée en longeant le Gave de Cauterets. Pour l’instant facile mais devant moi je vois la route qui serpente, j’aperçois voitures et camions et j’y suis, le panneau annonce 10%, les jambes me piquent, je monte doucement jusqu’au village Calypso ensuite Cauterets. Je m’assoie sur un banc car l’homme est mort de fatigue dû peut être à la journée d’hier. Je décide de faire demi-tour, la descente sera de la récompense avant de rentrer à l’hôtel à Argeles-Gazost. Samedi pas de vélo retour à Villeveyrac. En arrivant j’ai eu droit à une réflexion de Françoise ‘’tu n’es pas un surhomme’’ peut être a-t-elle raison. Aucun commentaire.

 

 

 

 


Le Jeudi 27 Aout 2020

3ème Sortie à la Journée, La Vallée de l’Orb.

Rendez-vous au Pouget à 7h pour notre 3ème sortie à la journée, la Vallée de l’Orb. Lucien et Pascal nous attendent à Canet et nous voilà partis direction Clermont l'Hérault. Hélène rentre par Nébian et nous continuons route de Bédarieux où notre ami Bernard Bois de Cabrières se joint à nous en haut de l’embranchement de Valmascle. Le compte est bon pour les Paulhanais, temps agréable, juste une petite fraicheur qui fouette nos corps d’athlètes. Direction Pézènes les Mines, Soumartre, petit détour à Hérépian pour le café traditionnel. Les complications commencent, la montée de Plaussenous fut agréable et ombragée jusqu’à sommet. Arrêt pour attendre les retardataires, descente du col de Serignos, Roquebrun. Pour certain le ventre commence à grogner. Arrêt à Cessenon où nous nous arrêtons pour nous rafraichir chez l’ami d’André de 30 ans dit ‘’Paulux’’ un type sympathique. Nous déjeunons pour reprendre des forces au restaurant de l’Orb, une belle bavette légumes frites à volonté, café et toujours pas de dessert pour notre président. La chaleur commence à se faire sentir dès la reprise. Murviel où nous avons droit à la sortie de la carte Michelin car nous avons fait un tour de village pour rien. Corneilhan, Servian où nous trouvons un robinet pour nous rafraichir et remplir nos bidons. Pézenas et le Pouget. Belle sortie, bonne ambiance et encore merci à Françoise pour ses recherches de petits restos qui font régaler avec modération le ventre des cyclos.


Week-end du 15 août à Cransac - Aveyron

 

 

Après un petit déjeuner copieux, passons aux choses sérieuses. On gonfle les pneus, et c'est le départ après que notre Moulineur recale son GPS !

Après quelques km un petit cri se fit entendre : HP !!!! hors parcours.Voilà que recommence le manège du Rhône : tous derrière et lui devant.EComme personne n'avait de carte nous voilà OBLIGÉS de lui faire confiance.

Donc après plusieurs HP encore, nous passons à Viviez pour attaquer notre première difficulté jusqu'à Asprières et redescendons la vallée de l'Orb jusqu'a Pouillac, vallée que nous remontons vers le Grand Vabre pour trouver celle du Dourdou de Conques que nous visiterons demain. Après St Cyprien sur Dourdou et un HP nous aborderons la 2ème difficulté du jour jusqu'au Plateau d'Himes qui nous offrira une petite récupération avant la dernière côte que notre Présidente interpellera avec un drôle de juron !!!...

La pente était à plus de 10%.

Un replat nous conduira vers la vallée de l'Enne et notre Hôtel.

Beau temps, beaux paysages, belles routes mais forcément mal indiquées car tout de même, notre GPS nous aura imposé quelques 12 Hors Parcours avec à chaque fois une franche rigolade. Merci Nanard !!!... Tu ne nous as pas perdus !!!...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche matin départ vers 8h après un petit déjeuner comme certain les aime avec 6 cyclos pour un petit parcours afin de rendre les chambres tôt. Notre président était absent et nous fait croire un mal aux genoux, je crois que non c’est de la fainéantise je suspecte le mensonge, Quant à sa charmante épouse quelques blessures l’empêchent de rouler ce matin. Hier le GPS était déboussolé en espérant que ce matin tout ira pour le mieux. Nous reprenons la même route pour rejoindre le bas du col de 7km assez roulant, ombragé et dans la fraicheur. Nous roulons tous ensemble, deux crevaisons coup sur coup mais le sommet n’est pas loin. Nous faisons un circuit aller-retour pour libérer les chambres à 11 heures comme convenu par la patronne de l’hôtel. Excellent Week-end et merci Françoise.

 


Pour notre 2ème sortie à la journée, jeudi 23 juillet, 11 cyclos au départ de Canet dont notre présidente.Direction Cartels, Lodève où une pause-café s’impose. Hélène nous laissera et refera le même trajet en retour. Pour nous, direction le col du Perthus, chacun à son rythme. Au sommet Gilles et Lucien rentrerons par le col de la Baraque, quant aux 8 autres nous suivons la signalisation Roqueredonde. Petite descente vers Le Clapier où nous trouvons une route agréable qui monte, peu de voitures dans l’arrière-pays. La chaleur commence à se faire sentir et les cigales s’en donnent à cœur joie. Montpaon, est là, mauvaise direction, le GPS de notre pésident tourne en rond et nous dit ‘’hors parcours’’ vite nous sortons la carte Michelin pour retrouver la route en passant par Fondamente, Cornus, Lézade et enfin le plateau pour rejoindre la Couvertoirade et le restaurant la Tour Valette. Le tonnerre commence à gronder, nous avalons vite fait notre assiette, une personne réclame le dessert mais point, café et nous enfourchons nos vélos puis filons à vive allure vers la Vacquerie, Arboras enfin Gignac où l’estaminet ‘’Chez Pascal’’ était ouvert. Une petite collation et retour au Pouget. Un grand bravo à notre président pour avoir participé à la randonnée et faire ses premiers 145km depuis son opération. Même avec sa roue magique dite ‘’Vélo Solex’’.


Photos des Points Café de janvier - février 2020

 Le Fil d' Actualités